Journal Employés Cadres général

55e Congrès à Lille : un Congrès fraternel, dynamique et combatif

Le 55e Congrès de notre Fédération s’est déroulé à Lille du 23 au 27 octobre dans un contexte très particulier et compliqué.

Ainsi, nous connaissons des remises en cause drastiques des droits des salariés, retraités et chômeurs depuis de nombreuses années, mais ce qui se présente à nous est sans commune mesure.

Il s’agit ni plus, ni moins que d’un changement de fond de notre société. Une remise en cause totale de notre « modèle » social. Un changement de paradigme. Un big bang social !

Cela a commencé avec les ordonnances réformant le marché du travail. De fait, un détricotage sans précédent du code du travail. Oui, tout le code du travail n’est pas favorable aux salariés. Oui, il contient des mesures voulues et obtenues par le Patronat. Mais, ces ordonnances remettent en cause profondément les droits et la sécurité des salariés. Elles limitent les prérogatives des Instances Représentatives du Personnel et attaquent de front la légitimité des organisations syndicales de salariés. Elles facilitent grandement les licenciements et aggravent l’inversion de la hiérarchie des normes.

En résumé, ces textes précarisent les salariés et sécurisent les employeurs !

Ce thème a évidemment été au cœur de nos débats et la position de la FEC est très clairement opposée à ces ordonnances et en réclame le retrait.

Les attaques envers la Sécurité sociale ont aussi été largement commentées au moment où le PLFSS 2018 était en discussion.

Que ce soit en plénière ou dans les conférences professionnelles, un sujet de préoccupation très important a été évoqué : le développement du numérique, de la digitalisation et de l’intelligence artificielle et leurs conséquences sur l’emploi, tant au plan qualitatif que quantitatif.

Les chantiers sociaux à venir étaient également au coeur de nos préoccupations : la réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage, l’assurance chômage, et les retraites.

Face à ce rouleau compresseur, les quelque 1 500 participants venant de tous les secteurs composant la Fédération des Employés et Cadres ont affiché une volonté déterminée de militer contre toutes les remises en cause des droits des salariés. Loin d’être résignés, ils ont tenu des propos justes quant à l’analyse de la situation sociale, et dynamiques quant à leur volonté de combattre toutes les injustices.

Dans l’action syndicale, il ne peut y avoir d’obligation de résultat, mais il y a l’obligation de militer de toutes ses forces, et ce surtout dans les périodes difficiles.

Tout comme a été rappelée la nécessité de ne jamais laisser le terrain syndical aux politiques, quels qu’ils soient. L’indépendance ne se transige pas !

C’est ce que tous ont exprimé tant en plénière, que dans les conférences professionnelles.

Au vu des très nombreux témoignages qui nous ont été donnés, ce fut un très beau et très grand Congrès !

Qu’il me soit ici permis de remercier toutes les équipes de militants locaux, ainsi que l’Union Départementale du Nord et l’Union Locale de Lille pour leur engagement, leur disponibilité, leur efficacité et leur accueil. Bravo et merci à tous !

 

Serge LEGAGNOA

Secrétaire général

Mots-clefs :, , , , , , ,

A propos de syndicat FO commerce

Section du COMMERCE de la Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière. (Regroupement des syndicats du commerce non alimentaire). commerce@fecfo.fr

ENSEMBLE POUR SAINT-CLAUDE |
interlignes |
PRS Isère |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nous n'irons plus voter
| Ségolène Présidente
| Schivardi médias 2007