Journal Employés Cadres général

« 22 mars : une solidarité Public/Privé » – extrait du Journal des Employés et Cadres

22 mars : une solidarité Public/Privé

Le 22 mars 2018, une délégation de la FEC FO Commerce a rendu visite aux militants grévistes lors de la manifestation organisée par l’UD FO 14. Ils ont salué et remercié Pierrick SALVI son secrétaire général qui a généreusement distribué les drapeaux FO du CALVADOS. Nous étions des milliers à défiler dans toute la France, salariés du Commerce comme du privé en général, solidaires aux salariés du service public et aux cheminots. 

Une grève et des revendications : la demande de hausse du point d’indice fait écho aux salariés du Commerce qui revendiquent des augmentations collectives de salaires et des primes d’ancienneté. Les inquiétudes des fonctionnaires sur le statut général de la fonction publique reflètent les attaques d’un modèle de société. Des inquiétudes ? Les salariés du Commerce sont « garnis » aussi : restructurations, réorganisation du travail, robotisation de l’encaissement, licenciements abusifs et collectifs…. sous couvert de lois et ordonnances pour « libérer » les entreprises et plaire au Medef.

Mais libérer n’est pas délivrer : libérer les entreprises c’est enchaîner un peu plus les salariés, ayant des conséquences graves sur l’enseignement et la jeunesse comme sur les retraités et le traitement des anciens. Car le virus des entreprises s’est propagé dans toute la société : il faudrait gérer tout, comme une entreprise : optimisation et profit ! Les salariés du commerce savent bien que le service public est le dernier rempart à la misère.

Le Lean Management : Une pression à froid qui ne préserve pas les salariés du Commerce

En visite récemment dans un magasin, un vendeur me tenait des propos. Il parlait de Lean Management sans en dire le terme sans même avoir jamais entendu ce mot.

Le Lean Management, c’est une bien cynique machine qui vise à broyer les femmes et les hommes en réduisant les coûts. Et peu importe qu’il soit né au japon ou aux Etats-Unis. Il est le digne héritier du Taylorisme, Fordisme et Toyotisme. Il est devenu un véritable facteur de stress pour les salariés. Mais pas seulement. Le salarié est convaincu que son emploi est un coût pour l’entreprise. Le Lean Management permet d’intensifier le travail qui entraine des troubles musculo- squelettiques (TMS) et une perte de solidarité qui génère stress et risques psychosociaux (RPS).

Mais qu’est-ce que ce Lean Management ? C’est une méthode d’amélioration continue et de création de la valeur par l’élimination des gaspillages ou si vous voulez résumer : C’est faire plus avec moins (pour reprendre l’expression de Jean-Claude DELGENES fondateur du cabinet TECHNOLOGIA).

Le vendeur qui allait chercher un  article en réserve pour son client ne perdait pas son temps, c’était aussi le temps nécessaire de souffler et décompresser après une négociation de vente ou un rythme accru de renseignements faits aux clients. Retourner à un poste informatique fixe avec son client permet aussi de décontracter des muscles souffrant de station debout excessive. Monter au bureau pour apporter des papiers ou aller chercher des étiquettes permettait aussi de souffler ou se dégourdir. Malheureusement, les experts du Commerce ne l’ont pas vu ainsi… Et pour cause, à court terme, la chasse au gaspillage de temps et de gestes inutiles augmenterait la rentabilité de plus de 25%. Tout cela pour des visions à court terme bien sûr….

Le plus sournois dans cette méthode c’est sûrement de demander aux salariés de trouver des solutions ou améliorer l’existant en les poussant à intensifier leur travail dans l’obsession continuelle de l’excuse de la satisfaction client.JEC 109 page 8

En visite récemment dans un magasin, un vendeur me rapportait ceci : « Cette tablette greffée sur mon bras, c’est ce qui est ressorti d’un séminaire où nous, salariés, nous avions la parole libre pour rêver de notre entreprise de demain…. Il en est ressorti ça ! Au début on était tous content. On marchait moins et les clients aussi ! On a même critiqué les élus syndiqués du CHSCT qui ont ralenti son déploiement. Puis le magasin s’est agrandi, on a servi plus de clients. On n’a pas embauché… On n’est même plus remplacé quand on part en vacances. On porte pendant 7 heures un écran de 500 grammes sur le bras. On nous a trouvés de nouvelles tâches à faire avec… En fait, J’ai troqué mes jambes, quelquefois fatiguées, par une belle tendinite chronique et des maux de tête« .

Il parlait bien de Lean Management sans en dire le terme, sans avoir jamais entendu ce mot. L’ironie, c’est qu’on lui a vendu cela pour plus de bien-être au travail. 

Plus de bien-être au travail : le S ne se prononçant pas…

Roxane IDOUDI

 

 

—————————————————–

Focus sur la Section CASTORAMA

La Section Force Ouvrière chez CASTORAMA est née avec l’enseigne puisqu’elle existe depuis 1972 soit trois ans après la création d’entreprise. Aujourd’hui, FO est présente dans une trentaine d’établissements et a doublé ses implantations au cours des cinq dernières années.JEC 109 page 9

À côté des délégués de longue date, on compte aujourd’hui de nouveaux militants plus jeunes (25-35 ans), talentueux et engagés, aptes à assurer la relève et la continuité de la section.

Les militants dénoncent, se mobilisent et luttent avec détermination actuellement contre la suppression de 446 postes administratifs et comptables au sein de l’enseigne en France pour les délocaliser en Pologne.

La Section Force Ouvrière s’insurge contre la rapacité de son actionnaire Kingfisher qui n’hésite pas à sacrifier sur l’autel de la course aux dividendes par un dumping social féroce les salariés qui ont donné une partie de leur vie pour assurer la prospérité de la société.

FO a déjà organisé plusieurs journées d’action médiatisées tant au siège que dans les magasins pour lutter contre ces suppressions de postes, préserver les emplois et obtenir des mesures compensatoires proportionnées au préjudice subi par les salariés.

Jean-Paul GATHIER

DSC CASTORAMA

Mots-clefs :, , , , , , ,

A propos de syndicat FO commerce

Section du COMMERCE de la Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière. (Regroupement des syndicats du commerce non alimentaire). commerce@fecfo.fr

ENSEMBLE POUR SAINT-CLAUDE |
interlignes |
PRS Isère |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nous n'irons plus voter
| Ségolène Présidente
| Schivardi médias 2007