Journal Employés Cadres général

FACE À L’AUGMENTATION GÉNÉRALE DES PRIX, IL FAUT AGIR SUR LES SALAIRES, LES PENSIONS ET LES INDEMNITÉS JOURNALIÈRES (SÉCURITÉ SOCIALE ET CHÔMAGE) !

Depuis de nombreuses années, la Section Fédérale Commerce & VRP revendique, dans les branches et ailleurs, la mise en place d’une prime transport de 400 €. De plus en plus de commerces se trouvent en périphérie des villes et ne sont pas toujours desservis par les transports en commun. Nous constatons une distorsion entre la Région Parisienne et la province, 50% du titre de transport étant pris en charge par l’employeur en Ile-de-France. L’absence de développement des infrastructures de transport en commun en province ne permettant pas la mise en place de cette prise en charge en équivalence, la seule solution est de prendre son véhicule sans compensation pour l’achat de carburant.

La politique de dérèglementation dans le Commerce (travail du dimanche et de nuit) détruit les emplois de proximité et les CDI à temps plein. Nous nous retrouvons dans une situation catastrophique pour les villes hors métropole.

En effet, cette déréglementation vide les centres villes de ses petits commerces de proximité, détruisant par là même les services publics (postes, centres des impôts,…), obligeant les travailleurs pauvres du Commerce à aller toujours plus loin de leur domicile pour trouver du travail dans des conditions inacceptables, mettant en péril leur vie familiale, associative et culturelle.

Les salariés ne peuvent plus faire face aux dépenses qui les assomment, créant ainsi la précarité énergétique, en particulier dans le Commerce quand les salaires frisent le SMIC à temps partiel subi en majorité par des femmes, les familles ne peuvent plus se chauffer.

Dans le même temps, les prix ont flambé, par exemple :

▪ +26% pour le fioul domestique,

▪ +21% pour le diesel,

▪ +15% pour l’essence,

▪ +24% pour le gaz.

 

Malheureusement, ces augmentations n’ont pas été proportionnelles à l’augmentation des salaires, bien au contraire.

 

Certains salariés ne peuvent plus se chauffer et se véhiculer sans sacrifier les autres dépenses comme les soins, la nourriture et les loisirs…

De plus, la Section fédérale Commerce & VRP revendique l’augmentation ou la remise en place des primes d’ancienneté qui ont été souvent gelées ou supprimées dans de nombreuses branches du Commerce.

Par conséquent, la Section fédérale Commerce & VRP revendique des augmentations de salaire conséquentes (SMIC à 1 800 € bruts) de l’ensemble des travailleurs du Commerce et le gel des loyers.

Mots-clefs :, , , , , , ,

A propos de syndicat FO commerce

Section du COMMERCE de la Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière. (Regroupement des syndicats du commerce non alimentaire). commerce@fecfo.fr

ENSEMBLE POUR SAINT-CLAUDE |
interlignes |
PRS Isère |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nous n'irons plus voter
| Ségolène Présidente
| Schivardi médias 2007