Journal Employés Cadres général

DANS LE COMMERCE, INTIMIDATIONS ET PRESSIONS SUR LES CAMARADES SE MULTIPLIENT

Depuis quelques mois, nous constatons une recrudescence de comportements malveillants par les patrons des entreprises du Commerce, résurgence d’un vieux système du siècle dernier qui consiste à intimider et mettre la pression sur les représentants Force Ouvrière qui n’ont qu’un seul tort : celui de défendre les droits et les intérêts des salariés dans les entreprises où ils travaillent.

En effet, le patronat dans les entreprises du Commerce se sent le « vent en poupe », soutenu par les différentes lois mises en place par le gouvernement actuel et les précédents, donnant aux patrons des entreprises du Commerce un sentiment de toute puissance et d’impunité.

Alors, dès que des camarades s’opposent à leurs projets d’entreprise qui sont très souvent -pour ne pas dire systématiquement- destructeurs d’emplois et emprunts de régression sociale pour les salariés, ils en subissent les conséquences.

Les exemples sont actuellement nombreux, avec entre autres :

  • Chez HAPPY CHIC notre Déléguée Syndicale a été de nouveau convoquée pour un entretien préalable, c’est la deuxième fois en quelques mois. Le motif ? Simplement défendre les intérêts des salariés lors d’un nouveau PSE boursier dans la « galaxie » MULLIEZ.

 

  • Chez LEROY MERLIN, ce sont plusieurs camarades qui essuient la tendance, en pleine campagne électorale : courrier de rappel à l’ordre pour l’un en sa qualité de secrétaire du CHSCT suite à un accident du travail, absence d’augmentation pour d’autres, désinformation aux salariés du style « si tu votes au premier tour, tu ne pourras pas voter au second »,…

 

  • Chez TOD’S, les camarades FO ont réalisé plus de 70% des suffrages aux dernières élections professionnelles. Entravée dans ses désirs d’ouvertures dominicales par ce score sans appel, la direction organise des réunions pour les salariés en y invitant sournoisement nos camarades et faire monter la sauce sous couvert de fermetures de magasins en l’absence d’accord. Nos camarades, parfois violemment pris à parti par certains salariés, ont maintenu le cap en respectant nos résolutions et ont défendu, là encore, les intérêts des salariés. Ces méthodes sont INACCEPTABLES.

La Section fédérale Commerce & VRP est intervenue auprès des Directions de LEROY MERLIN et TOD’S, rappelant aux uns les bonnes pratiques en matière de dialogue social et de loyauté dans le cadre des élections professionnelles, aux autres que si les salariés ont voté FORCE OUVRIERE pour une large majorité, c’est en parfaite connaissance de notre opposition au travail dominical.

  • Chez CONFORAMA, dans le magasin de Leers où la Section FO est très active et revendicative, la Direction s’acharne sur notre Représentant Syndical au Comité d’Etablissement. Après une mise à pied avec mesure conservatoire, la Direction licencie notre camarade pour faute grave. Licenciement injustifié refusé par la DIRECCTE qui ordonne la réintégration du camarade. La Direction de CONFORAMA vient de déposer, en représailles, une notification de recours hiérarchique auprès du ministère pour obtenir la validation du licenciement.
  • Chez GO SPORT, les camarades sont étrangement victimes d’absence d’évolution…
  • Chez CASTORAMA, les camarades sont assignés pour payer les frais d’huissier engagés par l’entreprise pour faire constater l’occupation du magasin par les salariés qui souhaitaient faire entendre leurs revendications face à une direction sourde des deux oreilles.

Il est beau le dialogue social !

Ces agissements d’un autre temps doivent cesser ! La Section fédérale Commerce & VRP a soutenu, soutient et continuera de soutenir, par tous les moyens à sa disposition, les camarades FORCE OUVRIERE attaqués dans l’exercice de leurs mandats !

Ces entreprises du Commerce, par leur attitude, donnent raison à notre Organisation syndicale qui n’a eu de cesse de dénoncer les différentes réformes du code du travail : soi-disant créées pour « fluidifier » le dialogue social, elles n’engendrent, en réalité, que des régressions sociales et syndicales sans précédent.

Plus que jamais, continuons de RESISTER, REVENDIQUER et RECONQUERIR !

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , , ,

A propos de syndicat FO commerce

Section du COMMERCE de la Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière. (Regroupement des syndicats du commerce non alimentaire). commerce@fecfo.fr

ENSEMBLE POUR SAINT-CLAUDE |
interlignes |
PRS Isère |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nous n'irons plus voter
| Ségolène Présidente
| Schivardi médias 2007