LA DISCRIMINATION

LA DISCRIMINATION

La Conférence Nationale Professionnelle de la section Commerce et VRP de la FEC FO RAPPELLE son attachement à la République Une et Indivisible. A ce titre, elle revendique l’application et l’amélioration des Conventions Collectives sur l’ensemble des départements français et en particulier à ceux d’Outre-Mer, notamment à Mayotte, dans le respect du principe de faveur, sans remise en cause des accords locaux.

La Conférence Nationale Professionnelle de la section Commerce et VRP de la FEC FO REVENDIQUE un vrai statut et un vrai salaire pour les travailleurs handicapés et une vraie égalité professionnelle.

La Conférence Nationale Professionnelle de la section Commerce et VRP de la FEC FO INCITE tous ses militants à faire appliquer les conventions de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), à engager toutes les actions nécessaires pour qu’enfin les pratiques discriminatoires soient éradiquées, en appliquant en particulier le principe « à travail égal – salaire égal ».

La Conférence Nationale Professionnelle de la section Commerce et VRP de la FEC FO CONDAMNE :

  • les discriminations sous toutes leurs formes (dont les discriminations liées à l’état de santé) y compris la discrimination dite « positive »,
  • la différence de traitement femmes/hommes en matière de rémunération, de formation, d’évolution de carrière, de type et de durée de contrat…,
  • la fusion de négociations sur le vocable QVT, qualité de vie au travail qui noie la négociation sur l’égalité professionnelle en tant que telle,
  • l’égalité des chances en opposition à l’égalité des droits à laquelle notre Organisation est attachée,
  • la répression dont sont victimes de plus en plus de militants FORCE OUVRIERE, qui paient très souvent leur engagement syndical par l’absence de promotion, d’augmentation de salaire, de formation professionnelle, et qui subissent des « mises au placard » pures et simples, quand il ne s’agit pas de licenciement,
  • le « flicage » et le fichage des salariés,
  • l’effort insuffisant fourni par les entreprises pour lutter contre toutes formes de discrimination,
  • la suppression de l’obligation pour l’entreprise de soumettre aux IRP le rapport sur la situation comparée femmes-hommes,
  • tout accord exonérant les employeurs en matière d’embauche de travailleurs handicapés, et leur permettant de ne pas répondre aux obligations légales,
  • le licenciement des travailleurs dits âgés les condamnant au chômage et à des retraites ne leur permettant pas de vivre décemment.

 

 

Autres sujets :

ENSEMBLE POUR SAINT-CLAUDE |
interlignes |
PRS Isère |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nous n'irons plus voter
| Ségolène Présidente
| Schivardi médias 2007